Actualités

29e réunion de la Coordination nationale de gestion de la pandémie de coronavirus Covid-19



La Coordination Nationale de gestion de la pandémie de coronavirus Covid-19 s'est réunie pour la 29e  fois ce samedi 30 octobre 2021, de 11h00 à 13h00, par visioconférence et sous la très haute autorité de Son Excellence, Monsieur Denis SASSOU-N'GUESSO, Président de la République, Chef de l'Etat.

A été invité à se joindre aux Membres de la Coordination Nationale le Professeur Antoine Ange ABENA, président du Comité d'experts.

Deux (2) points étaient inscrits à son ordre du jour, à savoir :

- L'examen du 29e  Rapport de la Task Force à la Coordination Nationale de gestion de la pandémie de coronavirus Covid-19 ;

- Les recommandations de la Coordination Nationale.

I/- DE L'EXAMEN DU 29e RAPPORT DE LA TASK FORCE PRES LA COORDINATION NATIONALE DE GESTION DE LA PANDEMIE DE CORONAVIRUS COVID-19

Invité par le Président de la République à prendre la parole, M. Firmin AYESSA, Ministre d'Etat, Ministre de la Fonction Publique, du Travail et de la Sécurité Sociale, Président de la Task Force, a précisé que les chiffres de la pandémie sont en croissance régulière, tant pour les cas confirmés qu'en ce qui concerne les décès ; ces statistiques indiquent que le pays est bel et bien entré dans une troisième vague. Face à cette réalité, le Gouvernement a mis en place l'opération « Coup de poing » Covid-19.

Dans la période du 22 au 25 octobre 2021, soit en 3 jours, sur 3 692 personnes testées, 425 nouveaux cas positifs de COVID-19 ont été détectés, soit un taux de positivité de 11,5%, tandis que 9 décès ont été enregistrés, soit un taux de létalité de 1,5% et une moyenne de 3 par jour, avec plus d'une vingtaine de décès depuis le début du mois d'octobre.

Après avoir constaté la persistance de la flambée épidémique, la Coordination Nationale tient à rappeler à chacune et à chacun des Congolais et à tous que le respect des gestes barrières ainsi que la vaccination demeure, à travers le monde comme dans notre pays, le moyen le plus efficace et le plus scientifique de lutter contre la propagation de la Covid-19.

La Coordination Nationale rappelle que la très grande majorité des personnes décédées n"étaient pas vaccinées. Elle relève que les personnes vaccinées mais décédées, selon les éléments en possession des services sanitaires compétents, et ce sans trahir le secret médical, se trouvaient dans la plupart des cas porteuses de pathologies antérieures ou de comorbidités que le processus vaccinal n'a, hélas, pas pu contrecarrer lorsque elles ont contracté la Covid-19.

1- Mise en œuvre des mesures de l'Opération Coup de poing Covid-1

1.1 Sur la vaccination attendue de 750 000 nouvelles personnes

L'opération « Coup de poing » prévoit l'ouverture de 94 sites de vaccination, dont 17 nouveaux centres à Brazzaville et Pointe-Noire, en cours de mise en place.

17 équipes mobiles de vaccination sont à pied d'œuvre dans les établissements scolaires et universitaires, les administrations publiques et privées et les formations sanitaires de Brazzaville et Pointe-Noire.

8 (huit) équipes mobiles de vaccination, soit 5 à Brazzaville et 3 à Pointe-Noire, ont été déployées auprès des confessions religieuses, action appuyée par les chefs de quartiers et les maires d'arrondissement.

A la date du 30 octobre 2021, les chiffres de la vaccination sont les suivants :

  • nombre de personnes complètement vaccinées : 348 620, soit 9,87% de la population cible estimée à 3 467 056 personnes ;
  • nombre de personnes ayant reçu au moins une dose de vaccin : 509 251, soit 14,68% de la population cible ;
  • total de doses de vaccin disponibles au niveau central : 371 657 ;
  • total des doses de vaccin disponibles dans les départements : 245 463

L'opération « coup de poing » doit permettre, pour atteindre son objectif, à savoir 750 000 personnes vaccinées au 31 décembre 2021, d'acquérir environ 200 000 doses de vaccin en dose unique.

A cet effet, le pays attend 155 000 doses de vaccin Johnson & Johnson, acquises par le mécanisme de l'Union Africaine, 409 000 doses de vaccin Pfizer, don des USA à travers la facilité COVAX ainsi que 250 000 doses de vaccin Sputnik Light acquises par l'Etat congolais.

Avec ces livraisons, le Congo sera en mesure d'atteindre le nombre de 1 068 000 personnes complètement vaccinées, soit 30,8% de la population cible.

1.2. Mobilisation sociale et communication

Au titre de la mobilisation sociale et de la communication, plusieurs activités ont été prévues, au nombre desquelles l'organisation de réunions avec les professionnels des médias, de débats sur les chaînes de télévision et les radios, l'insertion de messages vocaux par le canal des sociétés de téléphonie mobile et une campagne de sensibilisation impliquant la société civile, les confessions religieuses, les préfets, etc.

Deux actions ont été déjà réalisées, à savoir :

  • les réunions tenues, sous la haute autorité du Premier Ministre, Chef du Gouvernement, avec les responsables des confessions religieuses et les acteurs de la société civile, le 18 octobre 2021 à Brazzaville et le 23 octobre 2021 à Pointe-Noire ;
  • la conférence de presse animée par le Ministre de la santé et de la population en date du 26 octobre 2021, à Brazzaville ;

1.3. Le laboratoire et la recherche

Les actions regroupées sous cette rubrique renvoient à l'acquisition, entre autres, de kits de prélèvement, de réactifs de détection, mais aussi au dépistage de tous les passagers en provenance de l'étranger, par le biais du test RT-PCR.

Les premiers résultats de cette action emblématique, lancée depuis le 18 octobre dernier, sont qu'au 26 octobre 2021, 2 467 tests RT-PCR ont été réalisés, soit 1 690 à l'aéroport de Maya Maya, à Brazzaville et 777 à l'aéroport A. Neto, à Pointe-Noire.

Ainsi, sur cette première semaine d'activité, 26 cas positifs ont été détectés, exclusivement a Brazzaville. Les provenances de ces différents cas sont, dans l'ordre, l'Ethiopie, la France, le Cameroun et l'Angola.

1.4. La prise en charge des malades Covid-19

Onze actions constituent ce quatrième pilier de l'opération « Coup de poing Covid­-19 » ; elles vont de l'ouverture de nouveaux sites de réanimation pour les patients Covid-19 au CHU de Brazzaville à l'acquisition d'oxygène médical et ce, pour une période d'au moins six (6) mois.

A la date du 25 octobre 2021, 2 263 patients Covid-19 actifs sont suivis par les services de santé, soit 206 cas hospitalisés et 2 057 patients suivis en ambulatoire.

Brazzaville compte 90 patients en hospitalisation dont 49 sous oxygène ainsi que 1057 patients suivis à domicile. Pointe-Noire enregistre 114 patients en hospitalisation dont 73 sous oxygène de même que 947 patients suivis à domicile.

La situation dans les autres départements du pays se présente ainsi qu'il suit Plateaux : 9 ; Bouenza : 24 patients ; Kouilou : 13 patients ; Cuvette-Ouest : 2 ; Sangha : 5 et Likouala : 2

1.5. La surveillance épidémiologique

Les autorités sanitaires devront redynamiser le suivi des cas contacts par les 21 équipes d'intervention rapide, réactiver le centre d'appel du COUSP de Brazzaville et conduire une enquête sérologique nationale pour évaluer la circulation du virus.

1.6. Le contrôle du respect des mesures de prévention

Le Gouvernement entend mettre à disposition les ressources nécessaires au rétablissement du respect des mesures barrières par un contrôle tous azimuts, impliquant la réalisation par la force publique des contrôles lors des manifestations publiques, les offices religieux, les cérémonies de deuil, etc., le contrôle de l'application des mesures sur le Pass sanitaire et la mise en place des cellules de veille dans les administrations publiques et privées.

Le contrôle par la force publique sur les grandes artères de Brazzaville et de Pointe­-Noire est déjà rendu effectif.

2. De la mise en oeuvre des mesures de la coordination nationale

Outre la mise en œuvre de la mesure concernant l'obligation d'un test RT-PCR pour tous les passagers en provenance de l'étranger, il convient de s'assurer de l'exécution des trois principales décisions issues de la 27e Réunion de la Coordination Nationale. II s'agit de rendre obligatoire la présentation du certificat ou attestation de vaccination pour :

  • tout déplacement, par air, route, chemin de fer ou voie navigable, entre les grandes agglomérations ;
  • tous les agents et les usagers de l'administration publique, la présentation du certificat de vaccination, pour tout accès aux Services publics ;
  • tout accès des agents et usagers aux préfectures, mairies, banques, régies financières, postes et caisses de retraites.

II/ - DES RECOMMANDATIONS DE LA COORDINATION NATIONALE DE GESTION DE LA PANDEMIE DE CORONAVIRUS COVID- 19.

NOUVELLES MESURES

Au titre des nouvelles propositions de mesures, la Coordination Nationale a approuvé les sept (7) piliers de l'opération coup de poing Covid-19, à réaliser dans les 45 prochains jours, à savoir :

  1. Vaccination contre la Covid-19 de 750 000 personnes ;
  2. Mobilisation sociale et communication sur les risques de la pandémie ;
  3. Equipement des laboratoires et des moyens de recherche ;
  4. Amélioration de la prise en charge des malades de COVID- 19;
  5. Renforcement de la coordination des interventions et leadership ;
  6. Optimisation de la surveillance épidémiologique ;
  7. Renforcement du contrôle du respect des mesures de prévention contre la maladie à Covid-19.

MESURES RECONDUITES

  • Proroger l'état d'urgence sanitaire pour une nouvelle période de vingt (20) jours à compter du 2 novembre 2021
  • Maintenir le couvre-feu à Brazzaville et à Pointe-Noire, de 23 heures à 5 heures pendant les jours ouvrés et de 20 heures à 5 heures du matin le samedi, le dimanche ainsi que les jours fériés.
  • Maintenir le port obligatoire et conforme du masque de protection.
  • Faire observer, partout et par tous, toutes les mesures barrières.
  • Poursuivre les campagnes de sensibilisation et de prévention.
  • Recommander à toutes les catégories socio-professionnelles cibles de la vaccination de se faire vacciner et inviter les employeurs tant publics que privés à inciter leurs employés à en faire autant.
  • Organiser régulièrement le dépistage des personnes les plus exposées au risque de contamination.
  • Organiser les conditions d'un dépistage systématique des voyageurs venant de l'étranger aux points d'entrée de notre pays.
  • Limiter à cinq jours (lundi, mardi, jeudi, vendredi et samedi) l'ouverture des marchés domaniaux à Brazzaville et à Pointe-Noire.
  • Réaliser régulièrement des tests rapides antigéniques nasopharyngés dans tous les départements du pays pour le dépistage de routine de la Covid-19.
  • Maintenir l'interdiction de l'utilisation des tests rapides antigéniques salivaires dans les points d'entrée et de sortie du territoire.
  • Interdire les promenades en groupe de plus de trois personnes sur les voies et espaces publics, notamment la Corniche et les alentours des stades de Brazzaville ainsi que les bords de l'océan Atlantique à Pointe-Noire et dans le Kouilou.
  • Exiger la présentation, à la frontière, d'un test PCR négatif pour tous les passagers au départ et à l'entrée du Congo, à l'exception des enfants de moins de dix (10) ans.
  • Organiser la mise en quatorzaine, à leurs frais, à Brazzaville et à Pointe Noire, des personnes en provenance de pays à forte circulation des variants.
  • Obliger, sous peine de forte amende, les transporteurs en commun (autocars, taxis, trains, bateaux, hélicoptères et avions) et privés (voiture, bateaux et avions privés) à respecter la distanciation physique et à exiger de tout passager à bord le port conforme du masque de protection individuelle.
  • Exiger des gérants des bars, restaurants et autres lieux de rassemblement de privilégier l'accueil des clients ou du public en extérieur et d'aérer des espaces d'intérieur lorsqu'ils reçoivent de la clientèle ou du public.
  • Faire respecter les gestes barrières pendant le déroulement de tout événement familial, notamment les veillées funèbres, levées de corps et obsèques, situations particulièrement propices à la contamination à la Covid-19.
  • Maintenir la fermeture des boites de nuit et autres lieux de danse.
  • Autoriser la reprise des entrainements et des compétitions de sports collectifs, tout en invitant les autorités compétentes, notamment les fédérations sportives, à s'assurer que le nombre de personnes autorisées à y assister soit de 50 personnes au maximum.
  • Obliger les personnels de santé, des affaires sociales, des enseignements, de la force publique, des chauffeurs de taxis, bus et autres transports en commun, ainsi que les vendeurs de marchés domaniaux, à se faire vacciner au plus tard le 31 octobre 2021, date butoir.

Il est à noter qu'une évaluation faite par les services compétents indique un faible engouement des populations concernées, en particulier les personnels des administrations publiques. La Coordination Nationale rappelle que cette mesure est d'application stricte ; elle sera effective à la date fixée, soit le 31 octobre 2021; il est donc demandé aux autorités compétentes de la faire exécuter sans restriction.

Fait Brazzaville, le 30 octobre 2021

Pour la Coordination Nationale de Gestion de la pandémie de coronavirus Covid-19,

Le ministre de la communication et des médiasPorte-parole du Gouvernement